News

Call for organizers announced

Canadian Association for Theatre Research / L’association canadienne de la recherche théâtrale (CATR/ACRT)

Kingston, Ontario @ Isabel Bader Centre for Performing Arts, Queen’s University

Tuesday 29 May – Friday 1 June 2018

Call for Organizers: Working Groups, Curated Panels, Seminars, Workshops, and Praxis Events

Version française plus bas.

DEADLINE 30 SEPTEMBER 2017

Fieldwork: Excavations and Exchanges in Drama, Dance, Theatre, and Performance Studies

Citing the famed televised boxing “scene” in 2012 between future Prime Minister Justin Trudeau and Senator Patrick Brazeau in their groundbreaking book Performance Studies in Canada, Laura Levin and Marlis Schweitzer articulate the emerging relationships between theatre studies and performance studies in Canada not only as distinct from the US and the UK, but also as fields of contest with one another. Listing recent Canadian conferences and postsecondary programs that focus on performance studies topics, they assert that it is a “false dichotomy that positions theatre studies in opposition to performance studies,” one that is “unproductive” (15). Viewed in various ways, we might imagine these fields as invitations for conversation among “strangers,” in the sense of Barry Freeman’s recent consideration of globalization on Canadian stages; as merging in Heather Davis-Fisch’s recent examination of “performance histories” in Canadian Performance Histories and Historiographies; or as when Jill Carter describes “Indigenous templates” “maintaining balance, arriving at consensus, avoiding conflict, and fulfilling responsibility for the good of all” (2). In 2015 ‘The Other D: Locating Dance in Drama, Theatre and Performance Studies’ conference hosted North American and international scholars who questioned the place of dance within theatre and performance studies in Canada. In other words, the meeting and confluence of fields in our scholarship and art can be made into sites of empowerment and further understanding.

CATR2018 seeks discussion that is cognizant of breaking down fortifications that separate fields, methodologies, and perspectives related to theatre studies, performance studies, dance studies, and dramatic literature. And we ask: How can we excavate aspects of conversation, contestation, confluence, and exchange from the work we do in our fields?

A hybrid site of human activity for 9000 years, the land that is now Kingston has been stewarded by Wendat, Haudenosaunee (Iroquois), and Ojibwa (Mississauga) peoples. Located at the junction of the Great Lakes and the St. Lawrence River on the resource-rich Canadian shield, upon European contact “Kingston” became a strategic shipping port and military outpost, first for the French and then the British, adjacent to the United States. Garrison theatricals became an integral part of the town’s life and Fort Henry became one of the area’s most recognizable buildings following the War of 1812. The college that became Queen’s University was built in 1841.

We invite proposals for working groups, curated panels, seminars, roundtables, praxis workshops, and performances from scholars, artists, and scholar-practitioners. As always, CATR encourages all voices, including underrepresented or marginalized perspectives. We welcome a range of research subjects and approaches. Graduate students who have not yet presented at a major national conference are encouraged to submit. We encourage proposals focusing on the conference theme, but proposals that depart from the theme will also be considered. All accepted presenters and participants are required to join CATR. For more information on CATR, now in its 41st year, and to join or to renew your membership please visit http://www.catracrt.ca.

Please note: the calls below are for curated events only. A separate open call for papers will be circulated in early October.

Please send all proposals to Jenn Stephenson and Craig Walker, Conference Program Co-Chairs, at catr2018@gmail.com by 30 September 2017.

 

Call for Working Groups: due 30 September 2017

Proposals are invited from prospective working group leaders for two- to three-year-long working groups related to theatre, performance, dance, and drama that is Canadian or international in scope. A working group enables CATR members to meet in a two-hour CATR conference timeslot to discuss a subject or to enable a project that requires more than the one year afforded by a seminar slot. Because the subject or project of the working group should be of benefit not only to its members but also to the broad CATR membership, a portion of the conference timeslot should be dedicated to a presentation of findings/results open to all conference participants. A working group should consist of at least 5 active members at any given time with one designated as the working group leader. As with all conference sessions, working group members must be CATR members in good standing in order to participate in the group year-round and to attend the conference. After three years the working group must wait one year before reapplying, if desired.

Prospective leaders are asked to submit a 250-word proposal and a 250-word call for participants. Proposals should include the name of the working group leader, the working group title, scholarly or disciplinary rationale, a description of the structure and timeline of the project over its proposed duration, a description of how the conference session time will be used, the desired outcomes of the project (e.g. publications and/or other forms of dissemination, new disciplinary processes, archived materials, etc.), and the anticipated number of working group participants extant (with names and affiliations) and sought.

Note that while working group proposals are to be sent to the Conference Program Co-Chairs (as above), unlike proposals for other curated sessions, they will be forwarded to, and evaluated by, the CATR Board of Directors to allow for their objectives to transcend any immediate ideas of a particular conference and to allow for their needs may be met beyond one year.

 

Call for Curated Paper Panels: due 30 September 2017

Proposals are invited from prospective organizers for curated paper panels on any topic related to theatre, performance, dance, and drama that is Canadian or international in scope. Prospective organizers are asked to submit a 250-word proposal and a 250-word call for participants. Proposals should include the title of the panel, a scholarly rationale, and a brief description of how the panel will be structured. The call for participants should specify the title and focus of the panel along with a short list of potential topics or perspectives, a brief description of what will be required of panelists, and contact information.

 

Call for Seminars and Roundtables: due 30 September 2017

Proposals are invited from prospective organizers for seminars and roundtables related to theatre, performance, dance, and drama that is Canadian or international in scope. Prospective organizers are asked to submit a 250-word proposal and a 250-word call for participants. Proposals should include the title of the session, a scholarly rationale, along with a description of structure and proposed length. The call for participants should specify the title and focus of the session, a list of issues and goals, a description of work required, due dates, and contact information. Please note that seminars will be scheduled for two hours and roundtables for ninety minutes.

Ways of engaging seminar and roundtable participants might include:

  • Exchange of papers prior to the session.
  • Respondents to papers in preparation for online discussion or conference session.
  • Editing of pre- or post-conference papers among session participants.
  • A reading list related to the topic and participants’ work in preparation for discussion at the conference.
  • Email discussion of the general issues related to the topic and an arrangement of procedures for the session.
  • Grouping of participants and designation of discussion topics for breakout groups during the session.

Participants are not to read or provide lengthy oral summaries of their papers during the session. All seminars and roundtables are open to auditors.

 

Call for Praxis Workshops and Performances: due 30 September 2017

Praxis sessions represent the intersection of scholarly inquiry and creative practice and offer a forum for scholar-practitioners to introduce conference attendees to their artistic research activities. Sessions may take the form of participatory workshops, interactive presentations, or contextualized performances, and may be targeted to participants with specialized preparation/training or to general audiences. Prospective organizers are asked to submit a 250-word proposal and a 250-word call for participants. Proposals should include the title of the session and a rationale that reflects a clear artistic research framework, along with a description of the proposed structure for a 90 minute session. Please indicate space and/or equipment needs, the preferred and maximum numbers of participants, and whether non-participant observers are welcome.

Possible approaches to the praxis workshops and performances might include:

  • Workshops on technique or process;
  • Presentations of and discussions about praxis-based research;
  • Presentations of performance works-in-progress and group critique/feedback;
  • Performance interventions in conference spaces.

 

 

Canadian Association for Theatre Research / L’association canadienne de la recherche théâtrale (CATR/ACRT)

Kingston, Ontario au Isabel Bader Centre for Performing Arts, Queen’s University

Mardi 29 mai – vendredi 1er juin 2018

Appel de candidatures visant les responsables de groups de travail, séances thématiques, séminaires, ateliers et séances de praxis.

DATE LIMITE : 30 SEPTEMBRE

 

Travail sur le terrain: enquêtes et échanges en théâtre, en danse et en performance

Citant la célèbre « scène » de boxe télévisée qui a eu lieu en 2012 entre le futur Premier ministre Justin Trudeau et le sénateur Patrick Brazeau dans leur livre avant-gardiste intitulé Performance Studies in Canada (Études sur la performance au Canada), Laura Levin et Marlis Schweitzer décortiquent les relations émergentes entre les études théâtrales et les études sur la performance au Canada non seulement dans leur singularité par rapport à ce qui se passe aux États-Unis et au Royaume-Uni, mais aussi comme terrain de rivalité les unes par rapport aux autres. Défilant les récentes conférences et les programmes d’études postsecondaires au pays axés sur des sujets touchant à l’étude de la performance, les auteurs affirment qu’il s’agit d’une « fausse dichotomie, qui place les études théâtrales en opposition avec les études sur la performance » et qui est « improductive » (p. 15). Sous différents angles, nous pourrions imaginer ces terrains soit comme des invitations à la conversation entre « étrangers », dans le sens où l’entend Barry Freeman dans sa réflexion récente sur la mondialisation dans le théâtre canadien; soit comme des lieux de fusion, selon l’examen récent de Heather Davis-Fisch de l’histoire de la performance dans Canadian Performance Histories and Historiographies (Histoires et historiographies de la performance au Canada); soit comme ce que Jill Carter décrit comme des « modèles indigènes », qui « maintiennent l’équilibre, atteignent le consensus, évitent les conflits et s’acquittent de leurs responsabilités pour le bien de tous » (p. 2). En 2015, le congrès intitulé «The Other D: Locating Dance in Drama, Theatre and Performance Studies » (L’autre D : situer la danse dans l’art dramatique, le théâtre et la performance) a accueilli des chercheurs nord-américains et internationaux qui se sont penchés sur la place de la danse au sein du théâtre et des études sur la performance au Canada. En d’autres termes, la rencontre et la confluence des domaines de spécialité dans nos recherches et notre art peuvent être transformées en sites d’émancipation et de compréhension.

Le colloque de l’ACRT 2018 voudra susciter une discussion qui tiendra compte de la rupture des forteresses qui séparent les disciplines, les méthodologies et les perspectives liées aux études théâtrales, dramaturgiques, sur la performance et la danse. Nous posons la question suivante : comment pouvons-nous fouiller les aspects de la conversation, de la contestation, de la confluence et échanger dans le travail que nous faisons dans nos domaines?

Lieu hybride de l’activité humaine depuis 9000 ans, la terre qui abrite maintenant Kingston a été sous la gouverne des Wendats, Haudenosaunees (Iroquois) et Ojibwés (Mississauga). Situé à la jonction des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent sur le Bouclier canadien si riche en ressources, ‘Kingston’ est devenu au contact des Européens un port stratégique d’expédition et un avant-poste militaire, d’abord pour les Français puis les Britanniques, à côté des États-Unis États. Les théâtres de garnison sont devenus une partie intégrante de la vie de la ville et Fort Henry est devenu l’un des bâtiments les plus facilement reconnaissables de la région après la guerre de 1812. Le collège qui est devenu l’Université Queen’s a été construit en 1841.

Nous invitons des propositions pour les groupes de travail, les séances thématiques, les séminaires, les tables rondes, les ateliers de praxis et les performances de la part des chercheurs, artistes et les praticiens chercheurs. Comme toujours, l’ACRT encourage toutes les voix, y compris les perspectives sous-représentées ou marginalisées. Nous accueillons une diversité de sujets et d’approches en recherche. Les étudiants diplômés qui n’ont encore jamais présenté de communication dans un colloque d’envergure nationale sont invités à soumettre leur travail. Nous encourageons les propositions axées sur le thème du colloque, mais les propositions qui s’écartent du thème seront également prises en considération. Tous les organisateurs et participants acceptés sont tenus d’adhérer à l’association. Pour plus de renseignements sur l’ACRT, qui en est à sa 41e année d’existence, et pour devenir membre ou renouveler votre adhésion, visitez http://www.catracrt.ca.

À noter: l’appel de candidatures ci-dessous concerne uniquement les responsables de séance. L’appel pour les communications sera lancé début octobre.

Veuillez envoyer vos propositions à Jenn Stephenson et Craig Walker, co-présidents du comité organisateur, à catr2018@gmail.com au plus tard le 30 septembre 2017.

 

Propositions de groupes de travail: date limite le 30 septembre 2017

Les organisateurs sont invités à soumettre des propositions de groupes de travail qui se tiendront sur deux à trois ans, en théâtre, performance, danse ou dramaturgie, de portée nationale ou internationale. Les groupes de travail permettront aux membres de l’ACRT de se rencontrer durant deux heures pendant le colloque pour discuter d’un sujet ou de lancer un projet requérant plus que l’espace d’un séminaire d’une année. Comme le sujet ou le projet devrait être profitable non seulement aux participants, mais aux membres de l’ACRT globalement, une part du temps alloué durant le colloque devrait être consacré à la présentation des résultats devant tous les participants intéressés à y assister. Un groupe de travail devrait comprendre au moins cinq membres actifs en tout temps, dont un sera désigné directeur du groupe. Comme pour toutes les séances du colloque, les membres du groupe de travail doivent tous être membres en règle de l’ACRT pour y participer toute l’année et assister au colloque. Après trois ans de travail, le groupe devra attendre un an avant de poser à nouveau sa candidature, le cas échéant.

Les personnes intéressées à diriger un groupe de travail sont priées de soumettre une proposition de 250 mots ainsi qu’une invitation de 250 mots à l’intention des participants. Les propositions doivent inclure le nom du directeur, le nom du groupe, un argumentaire théorique ou disciplinaire, une description de la structure et du calendrier du projet pour la durée prévue, une description du déroulement de la séance au colloque, les résultats souhaités du projet (par exemple, publication ou autre forme de diffusion, nouveau procédés disciplinaires, matériel d’archives, etc.) et le nombre de participants prévus, déjà intégrés (leur nom et leur affiliation) ou recherchés.

Il est à noter que, même si les propositions de groupe de travail doivent être envoyées aux coprésidents du comité organisateur (nommés ci-dessus), contrairement aux propositions pour d’autres séances thématiques, elles seront transmises et évaluées par le Conseil d’administration de l’ACRT pour que les objectifs puissent dépasser les thèmes immédiats et particuliers du colloque et pour permettre de répondre à leurs besoins au-delà d’un an.

 

Propositions de séance thématique: date limite le 30 septembre 2017

Les organisateurs potentiels sont invités à transmettre des propositions pour les communications thématiques sur tous les sujets liés au théâtre, à la performance, à la danse et à la dramaturgie, que la portée soit nationale ou internationale. Les personnes intéressées sont priées de soumettre une proposition de 250 mots ainsi qu’une invitation de 250 mots à l’intention des participants. Les propositions doivent inclure le titre et le sujet de la séance, un argumentaire théorique et une brève description du déroulement. L’invitation pour les participants doit préciser le titre et le sujet avec une liste courte de perspectives et de sujets potentiels, une brève description de ce qui sera exigé des participants ainsi que les renseignements permettant de contacter l’organisateur.

 

Propositions de de table ronde et de séminaire: date limite le 30 septembre 2017

Les organisateurs potentiels sont invités à transmettre des propositions pour les séminaires et les tables rondes sur tous les sujets liés au théâtre et à la performance, y compris la praxis, que la portée soit nationale ou internationale. Les personnes intéressées sont priées de soumettre une proposition de 250 mots ainsi qu’une invitation de 250 mots à l’intention des participants. Les propositions doivent inclure le titre de la séance, un argumentaire théorique et une description du déroulement et de la durée. L’invitation aux participants doit préciser le titre et le sujet du séminaire, une liste de problématiques et d’objectifs, une description du travail demandé des participants, les dates limites ainsi que les renseignements permettant de contacter l’organisateur. Veuillez noter que les plages horaires seront de deux heures pour les séminaires et de 90 minutes pour les tables rondes.

 

Voici des façons de susciter la participation durant ces activités:

  • L’échange des documents de communication avant la séance
  • Des répliques aux arguments avancés dans les documents en vue d’une discussion sur le web ou à une séance
  • La distribution de documents avant ou après les communications parmi les participants
  • La proposition d’une liste de lecture liée au sujet et au travail des participants en vue de la discussion lors de la conférence
  • La discussion par courriel sur différentes questions liées au sujet et l’organisation du déroulement de la séance
  • Le regroupement de participants et la désignation d’un porte-parole pour les périodes de plénière pendant la séance

Les participants ne doivent pas lire à haute voix ou donner de longs résumés oraux de leurs publications pendant la séance. Tous les séminaires et les tables rondes sont ouverts aux auditeurs.

 

Propositions d’atelier de praxis ou de démonstration: date limite le 30 septembre 2017

Les ateliers de praxis sont le lieu de rencontre entre la recherche théorique et la création et constituent un forum offrant aux chercheurs et praticiens l’occasion de partager le fruit de leur recherche artistique. Les séances peuvent prendre la forme d’ateliers participatifs, de présentations interactives ou de performances contextualisées. Elles peuvent s’adresser à des participants formés ou préparés dans le domaine ou bien s’adresser à un public général. Les organisateurs intéressés par la formule sont invités à soumettre leur proposition de 250 mots et une invitation destinée aux participants de 250 mots. Les propositions doivent donner le titre de la séance et un argumentaire exprimant un cadre de recherche artistique clair ainsi qu’une description du déroulement de la séance de 90 minutes. Veuillez mentionner les besoins d’espace et d’équipement, le nombre souhaité et maximal de participants et si les auditeurs ne désirant pas y participer sont admis.

 

Voici des approches possibles pour les ateliers et les performances:

  • Atelier portant sur une technique ou un procédé;
  • Présentation d’une recherche fondée sur la pratique et discussion;
  • Démonstration d’une œuvre en cours de création suivie de commentaires et de critiques du groupe;
  • Intervention actée dans un lieu de conférence.

 

Advertisements

Save the Date!

Isabel lobby

The annual conference of the Canadian Association for Theatre Research (CATR) in 2018 will be held in Kingston, Ontario at the Isabel Bader Centre for Performing Arts on the campus of Queen’s University from Tuesday 29 May through Friday 1 June. Mark your calendars now and please join us in 2018!